Pour une inclusion réussie il faut donc veiller à inclure dans ce débat les lois sur la langue, les associations, le CNE, et les CCCI. Et il faudra repenser l’approche de l’État en ce qui concerne sa façon de communiquer (dans les deux sens) avec les étrangers : c’est aux étrangers aussi de choisir, librement, la façon dont ils veulent s’organiser pour participer à la vie de ce pays qui est aussi le leur.

Il est impératif, au moins, et par respect pour les producteurs de 66% de la richesse de votre pays, que les services en ligne de RTL mentionnés ci-dessus commencent à transmettre des interprétations en direct des événements de communication concernant l’épidémie du coronavirus.